Différences entre assurance-vie et assurance décès

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en janvier 2022

Sommaire

Assurance décès et assurance-vie ne répondent pas au même objectif patrimonial.

Les contrats d'assurance-vie ont pour finalité la constitution d'une épargne qui sera restituée sous forme de rente ou de capital si le souscripteur est en vie au terme du contrat.

Souscrite pour une durée limitée, l’assurance décès prévoit le versement d’un capital forfaitaire si le décès du souscripteur intervient avant la fin de la garantie. Sauf disposition spécifique, aucun capital ne lui est dû s’il est toujours en vie à cette échéance.

Assurance-vie et assurance décès : définition

L’assurance-vie est une formule d’épargne visant la constitution d’un capital sur le long terme tandis que l’assurance décès garantit le versement d’un capital ou d’une rente à un bénéficiaire désigné, en cas de décès du souscripteur.

Si l’assurance décès est conçue pour protéger ses proches en cas de décès, l’assurance-vie est destinée à la constitution d’un capital. Il sera transmis aux bénéficiaires désignés en cas de décès du souscripteur.

En se résumant, l’assurance-vie s’assimile à un placement financier alors que l’assurance décès relève de la prévoyance.

Assurance-vie : principes de fonctionnement et objectifs

Un contrat d’assurance-vie est le plus souvent souscrit sans limitation de durée. Le titulaire verse des primes à un assureur afin de se doter d’un capital sur le long terme.

Le versement des primes peut être programmé ou libre, cette dernière option permettant de décider librement du montant comme de la date de versement des cotisations (un minimum peut être exigé par l’assureur).

Le souscripteur peut récupérer son capital augmenté des intérêts accumulés à tout moment, même s’il a intérêt à attendre 8 ans pour optimiser les avantages fiscaux de la formule.

Bien que la clause bénéficiaire d’un contrat d’assurance-vie puisse être utilisée pour protéger ses proches, il ne s’agit pas d’un outil de prévoyance décès. L’objectif prioritaire est la constitution d’une épargne destinée à financer un projet personnel : achat immobilier, préparation de la retraite, etc.

Assurance décès : principes de fonctionnement et finalité

L'assurance en cas de décès est un contrat permettant le versement d’un capital ou d’une rente à un bénéficiaire désigné (conjoint, enfants, entreprise de pompes funèbres, établissement financier, etc.) en cas de décès du souscripteur avant la fin du contrat.

Cette couverture peut être souscrite individuellement ou collectivement, par l’intermédiaire d'une entreprise ou d’une association.

L’assurance décès peut être assortie de sécurités complémentaires : garantie contre les risques d'incapacité ou d'invalidité, majoration de la garantie en cas de décès accidentel, etc.

Les contrats peuvent courir sur une durée limitée (assurance « temporaire décès ») ou durant toute la vie (assurance « vie entière »).

En cas de décès durant le contrat, les bénéficiaires perçoivent le capital fixe, déterminé à la souscription du contrat. Si le risque ne survient pas, les cotisations versées sont dites « à fonds perdus ». En clair, elles ne sont pas remboursées au souscripteur qui perd donc la totalité des primes.

Assurance-vie et assurance décès : plus complémentaires que rivales

Les différences entre assurance-vie et décès permettent d’optimiser la protection de ses proches puisque toutes deux aboutissent au versement d’un capital :

  • L’assurance décès, est destinée à la protection de sa famille. Elle permet d’organiser sa succession grâce au versement d’une rente ou d’un capital qui compenseront la baisse des revenus occasionnée par le décès éventuel du souscripteur. Elle est également utile pour préparer la transmission d’un patrimoine, par exemple en payant les droits demandés par le fisc, de financer des obsèques, etc.
  • L’assurance-vie est un produit d’épargne libre, permettant au terme ou en cas de décès, de disposer d’un capital correspondant aux primes versées, revalorisées à un taux défini contractuellement.

Contrairement à l’assurance décès qui est un pur produit assurantiel, cette formule garantit la récupération des sommes épargnées en cas de vie ou de décès, ce qui lui confère un avantage décisif.

 

Assurance-vie

Assurance-vie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur la souscription et le fonctionnement du contrat
Télécharger Mon Guide

Ces pros peuvent vous aider