Arnaque à l'assurance vie

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

 

Chaque année, des milliers de Français sont victimes d'une arnaque à l’assurance vie.

Vous faire croire que vous êtes bénéficiaire d'un contrat ouvert à l’étranger ou bien qu’un parent oublié vient de vous laisser une petite fortune sont les hameçons les plus fréquemment utilisés.

Télécharger le document Ooreka

Arnaque à l’assurance vie : mécanisme

En Ariège et Lorraine, plusieurs personnes affectées par la mort d’un proche ont été victime d’une arnaque à l’assurance vie de la part d’un pseudo-généalogiste. Il leur a réclamé des milliers d’euros pour récupérer un contrat d’assurance vie fantôme que le défunt était censé avoir ouvert à l’étranger 50 ans plus tôt… Cette arnaque a abouti à six arrestations. Elle aurait permis à ses auteurs de détourner au bas mot 4 millions d’euros.

Ce mécanisme d’arnaque n’est pas le seul utilisé par les escrocs. Faux site internet permettant de souscrire une police en ligne au taux d’intérêt mirobolant, pécule laissé par un parent oublié, coup de fil d’un avocat bidon vous informant avoir retrouvé la trace d’un contrat en déshérence et en votre faveur, etc. : les arnaqueurs ont de l’imagination à revendre.

Dans tous les cas de figure, le scénario est le même : vous appâter, puis vous demander de mettre la main au portefeuille pour payer les frais vous permettant de récupérer ce pactole.

Signes d'une arnaque à l'assurance vie

Si vous êtes contacté par un escroc se réclamant d’une compagnie d’assurance vie, certains signes doivent vous alarmer :

  • L’escroc commencera par vous indiquer que vous vous êtes bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie, puis vous demandera de lui transmettre vos coordonnées bancaires afin de pouvoir procéder au virement.
  • Il vous réclamera ensuite le règlement de frais de dossier ou un pourcentage du pécule promis pour le dédommager du service rendu.

Si c’est le cas, que le contact s’établisse par e-mail ou par téléphone, la première chose à faire est de prendre contact avec l’AGIRA : cet organisme qui regroupe l’ensemble des sociétés d’assurance et des mutuelles opérant en France a notamment pour objectif de recenser les contrats d’assurance vie non réclamés après le décès d’un souscripteur. Grâce à cet intermédiaire, il vous sera possible de vérifier si un parent éloigné vous a effectivement légué une cagnotte.

Arnaque à l'assurance vie : ce qu’il ne faut faire et ne pas faire

Si vous êtes contacté par quelqu’un prétendant agir pour le compte d’un assureur, il ne faut jamais :

  • communiquer vos coordonnées bancaires par téléphone ;
  • verser le moindre euro avant le règlement d’un contrat d’assurance vie ;
  • communiquer des renseignements concernant votre vie privée.

En cas de doute sur la qualité de l’interlocuteur, demandez-lui un numéro de téléphone où le rappeler plus tard : si ce numéro est bidon ou qu’il est surfacturé, vous avez une probabilité d’être victime d’une tentative d’escroquerie.

Dans ce cas signalez immédiatement cette arnaque au commissariat ou à la gendarmerie la plus proche de votre domicile.

En cas d’arnaque via internet, faites un compte-rendu de la situation en vous connectant sur le site du ministère de l'Intérieur où l’on peut signaler les comportements délictueux sur la toile.

Assurance-vie

Assurance-vie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur la souscription et le fonctionnement du contrat
Télécharger Mon Guide