Calculer la rentabilité d'une assurance-vie

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2020

Sommaire

Calculer la rentabilité d'une assurance-vie

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

L'assurance-vie est sans doute un très bon placement sur le long terme, mais à court et moyen terme ce support présente l'inconvénient de voir la plus-value qu'il dégage réduite par une imposition.

Qui plus est, cette épargne n'est pas gratuite et inclut des frais de gestion annuelle ainsi qu'un droit d'entrée déduit du capital épargné.

Avant d'opter ce type de placement, il est important de calculer la rentabilité d'une assurance-vie sur la période au cours de laquelle elle sera conservée.

1. Prenez en compte les frais d'entrée

On les appelle également « frais sur versement », ils correspondent à un pourcentage prélevé sur chaque somme déposée sur une assurance-vie.

Ce montant prélevé sur chaque dépôt vient donc se soustraire au rendement qu'apportera le placement.

2. Prenez en compte les frais de gestion

Les frais de gestion portent bien leur nom, il représente une part des rémunérations de la banque et sont prélevés annuellement sur la somme totale disponible au sein de l'assurance-vie, dépôts et plus-value inclus.

Là encore les frais de gestion viennent se déduire du rendement acquis.

3. Prenez en compte les frais d'arbitrage

Dans un contrat multisupport, il est souvent possible de faire passer du capital d'un support en euros à un support en unités de compte et vice versa, selon que l'on souhaite augmenter ou diminuer les chances de rendement.

Cette opération s'appelle un arbitrage, elle est recommandée lorsque l'on arrive à 1 ou 2 ans de la fin prévue de la durée de détention, et est quelquefois payante.

Lire l'article Ooreka

4. Calculez la viabilité d'une assurance-vie

Pour calculer la viabilité d'une assurance-vie, commencez par déterminer quelle sera sa durée de détention demandant combien de temps vous allez conserver cette assurance vie :

  • jusqu'à votre retraite ?
  • jusqu'à ce que vous ayez constitué un apport suffisamment conséquent pour souscrire un emprunt immobilier ?
  • pour avoir une somme d'argent à disposition en cas de besoin ?

Déterminez ensuite les frais de l'assurance-vie. Une fois que l'on vous aura prélevé tous ces frais, combien vous restera-t-il ?

Tenez compte aussi de l'impôt sur les plus-values. Les plus-values réalisées sur une assurance-vie sont imposées de façon dégressive, en fonction du nombre d'années de détention.

Calculez le montant de cet impôt à la date où vous récupérerez votre capital.

Consulter la fiche pratique Ooreka

5. Effectuez la comparaison avec un livret A

Calculez le montant de tous les frais qui seront prélevés sur votre épargne jusqu'à la date de retrait, en vous basant par exemple sur un rendement de 3,5 %. Déduisez-en la plus-value réalisée ainsi que la somme d'impôts que vous devrez payer au moment du retrait.

Demandez ensuite à votre banquier de simuler la somme que vous obtiendriez si vous placiez ce dépôt sur un livret A pendant la même durée (sachant que le livret A ne comprend aucuns frais ni impôt, et que son taux d'intérêt est fixé à 0,50 % depuis le 1er février 2020).

Si le montant que de la somme que vous estimez obtenir sur votre assurance-vie est plus importante, cela signifie que le placement est viable.

Assurance-vie

Assurance-vie : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur la souscription et le fonctionnement du contrat
Télécharger Mon Guide