Peux ton tout retirer sur l assurance vie et que dois je régler ?

Question détaillée

Question posée le 07/02/2017 par Lilou

Bonjour

Étant héritière à 100% d'un assurance vie souscrite en 1990 par mon mari décédé puis je tout retirer ? si oui que dois je régler aux impôts ? à la banque ? quels seront en fait tous les frais à régler...... je voudrais en faire bénéficier mon fils et moi même....

Merci à vous

Cordialement

Signaler cette question

2 réponses d'expert

Réponse envoyée le 07/02/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour Lilou,

Au dénouement du contrat, c’est-à-dire au décès de l’assuré, un capital ou une rente est versé au bénéficiaire, donc, oui, vous en faites ce que vous voulez, car c'est bien de l'argent qui vous sera versé, et vous n'hériterez pas d'un contrat qui, alors, n'aura plus d'existence.

Les impôts et contributions diverses à régler dépendent de la date de souscription du contrat, de la date des versements, de l'âge auquel les versements ont eu lieu, et des montants que vous percevrez.

Sans ces informations, nous ne pouvons pas vous l'écrire.

Sachez néanmoins que, si le contrat et les versements ont été effectués avant le soixante dixième anniversaire de l'assuré, chaque bénéficiaire désigné bénéficie d'un abattement de 152500 € sur lesquels aucun droit de mutation (ou droit de succession ne sera à régler).

J'espère ovus avoir aidé un peu,

Courtoisement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance
Le conseil en patrimoine, courtier en assurances, courtier en prêts et agent immobilier, qui partage sa rémunération avec ses clients !
www.patrifinance.com
06 83 87 14 41
Suivez-nous sur Twxitter et Facebook !

Signaler cette réponse
2

personnes ont trouvé cette réponse utile

7 commentaires

Commentaire posté le 07/02/2017 par Anonyme

Merci de votre réponse
Je réponds à votre question : Date du contrat avant 1991 versement avant 70 ans

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/02/2017 par Anonyme

... Si j'ai bien compris : je donne 100 000 € à mon fils il ne paiera rien vu qu il a droit à un abattement de 152 500 €
Si je donne 160 000 € il paiera des droits de succession sur 7 500 €(160 000 - 152 500)
C est bien ça ?
Merci de me répondre tout ça est bien compliqué pour moi
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/02/2017 par

Bonjour lilou,

Comme vous l'a écrit Philippe, en tant que conjointe de l'assuré décédé, vous percevrez les capitaux en totale franchise de droits de succession (soit 0 de droits de succession).

Si vous le souhaitez, vous pourrez ensuite effectuer une donation à votre fils.

Celui-ci pourra bénéficier d'un abattement de 100 000 € sur cette donation + 31865 € si votre fils est âgée de plus de 18 ans, et si, vous-même êtes âgée de moins de 80 ans, soit 131865 €.

Sauf si vous avez déjà effectué une précédente donation depuis moins de 15 ans, auquel cas, son montant viendrait en déduction des abattements ci-dessus.

Pour reprendre votre exemple, si vous faîtes une donation d'un montant inférieur à 131865 €, et que vous n'avez réalisé aucune donation antérieurement, votre fils ne s'acquittera d'aucun droit de donation.
Il devra s'en acquitter si le montant des donations est d'un montant supérieur.

J'espère vous avoir aidée,

Courtoisement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance
Le conseil en patrimoine, courtier en assurances, courtier en prêts et agent immobilier, qui partage sa rémunération avec ses clients !
www.patrifinance.com
06 83 87 14 41
Suivez-nous sur Twitter et Facebook !

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/02/2017 par Anonyme

Merci mais tout n'est pas clair pour moi : vous me dites un abattement de 152 500 puis 100 000 + 31865 ????
Dans quel cas mon fils pourra avoir un abattement de 152 500 ??
Excusez moi d insister mais là je ne comprend plus...

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/02/2017 par

Bonsoir Lilou,

152500 € = abattement dans le cadre de l'assurance-vie (si votre fils est bénéficiaire);

100000 € + 31865 € = abattement hors assurance-vie (dans le cas Où votre fils n'est pas bénéficiaire du contrat d'assurance-vie).

Si c'est vous qui êtes l'unique bénéficiaire du contrat, on se fiche des abattements car, en tant que conjointe, vous n'êtes assujettie à aucun droit de succession...

J'espère vous avoir aidée,

Courtoisement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance
Le conseil en patrimoine, courtier en assurances, courtier en prêts et agent immobilier, qui partage sa rémunération avec ses clients !
www.patrifinance.com
06 83 87 14 41
Suivez-nous sur Twitter et Facebook !

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 13/02/2017 par Anonyme

Encore merci à vous
Cordialement

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 13/02/2017 par

Bonjour lilou,

Avec grand plaisir !

Vous pouvez aimer ou mettre un commentaire sur notre page facebook, c'est notre seule rémunération !

Courtoisement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance
Le conseil en patrimoine, courtier en assurances, courtier en prêts et agent immobilier, qui partage sa rémunération avec ses clients !
www.patrifinance.com
06 83 87 14 41
Suivez-nous sur Twitter et Facebook !

Signaler ce commentaire

Réponse envoyée le 07/02/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour
Je confirme les informations de Frédéric.
Toutefois, si vous êtes bénéficiaire, en tant que conjoint, vous êtes exonérée de droits quelle que soit la date de souscription ou de versements des capitaux.
En effet, en cas de succession, et donc dans le cadre de la transmission par assurance vie, le conjoint est totalement exonéré.
Bien cordialement
Philippe pour
"masuccession.fr"

Signaler cette réponse
1

personne a trouvé cette réponse utile

2 commentaires

Commentaire posté le 07/02/2017 par Anonyme

Merci à vous mais ma question est si je débloque tout le capital ne devrais je pas payer des impôts (sur le revenu) malgré tout ?? sans parler des droits de succession
merci

Signaler ce commentaire

Commentaire posté le 07/02/2017 par

Bonjour lilou,

Comme vous l'a écrit Philippe, en tant que conjointe de l'assuré décédé, vous percevrez les capitaux en totale franchise de droits de succession (soit 0 de droits de succession).

Si vous le souhaitez, vous pourrez ensuite effectuer une donation à votre fils.

Celui-ci pourra bénéficier d'un abattement de 100 000 € sur cette donation + 31865 € si votre fils est âgée de plus de 18 ans, et si, vous-même êtes âgée de moins de 80 ans, soit 131865 €.

Sauf si vous avez déjà effectué une précédente donation depuis moins de 15 ans, auquel cas, son montant viendrait en déduction des abattements ci-dessus.

Pour reprendre votre exemple, si vous faîtes une donation d'un montant inférieur à 131865 €, et que vous n'avez réalisé aucune donation antérieurement, votre fils ne s'acquittera d'aucun droit de donation.
Il devra s'en acquitter si le montant des donations est d'un montant supérieur.

Par contre, il faudra prévoir la ponction des prélèvements sociaux sur les intérêts, qui seront prélevés par l'organisme assureur.

J'espère vous avoir aidée,

Courtoisement,

Frédéric Piccard/Fondateur de Patrifinance
Le conseil en patrimoine, courtier en assurances, courtier en prêts et agent immobilier, qui partage sa rémunération avec ses clients !
www.patrifinance.com
06 83 87 14 41
Suivez-nous sur Twitter et Facebook !

Signaler ce commentaire

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider